Le 23 mai 1918, jour de sa mort, Maxime Maufra habitait l'hôtel de France à Poncé sur le Loir.

 

Devenu le café Saint Julien, ce dernier est aujourd'hui fermé.

 

C'est pour aider à trouver un repreneur a ce café et donner ainsi une nouvelle vie au village, qu'Alain Gasiglia, aidé par un collectif de poncéens,  a créé une chanson et une vidéo...